Nos services

Notre secteur d’activité c’est l’efficacité énergétique et, un projet à la fois, nous participons activement à la transition énergétique au Québec et au Canada.

Contactez-nousEN

Un audit énergétique vise à identifier les mesures de conservation de l'énergie possibles (ou la combinaison des celles-ci) dans un bâtiment ou un procédé et à déterminer la rentabilité de leur mise en œuvre. Pour se faire, il faut analyser le profil de consommation énergétique et la structure tarifaire, évaluer l'enveloppe thermique et les systèmes électromécaniques en place, déterminer les modifications, remplacements ou ajouts possibles qui pourraient en augmenter l'efficacité et la stabilité, estimer le capital requis (coûts d'implantation, d'ingénierie et de suivi) et produire une modélisation économique pour comparer les différentes options, le tout consigné dans un rapport.

L'American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers (ASHRAE), définit trois principaux types d’audits énergétiques :

 

Niveau 1  - Analyse détaillée/Audit préliminaire

L'audit de niveau 1 est le plus simple, le plus basique. Cela implique un minimum de rencontres avec le personnel d'opération et maintenance (O&M) du site, un bref examen des factures d'énergie et d'eau et autres données d'exploitation et une visite sommaire de l'installation, tous orientés vers l'identification des situations évidentes de gaspillage d'énergie ou d'inefficacité. Les données compilées sont utilisées pour l'analyse préliminaire de la consommation d'énergie et pour produire un rapport détaillant les mesures de conservation de l'énergie à faible coût/sans coût et les opportunités qui requièrent une étude plus approfondie. En règle générale, un audit de niveau 1 ne permettra d'identifier que les principaux problèmes. Les mesures correctives sont brièvement décrites et des estimations rapides des coûts de mise en œuvre, des économies potentielles sur les coûts d'exploitation et des périodes de récupération simples sont fournies. Ce niveau de détail, bien qu'insuffisant pour prendre une décision finale sur la mise en œuvre des mesures proposées, est suffisant pour hiérarchiser les projets d'efficacité énergétique et pour évaluer la nécessité d'un audit plus détaillé.

 

Niveau 2  – Enquête et analyse énergétiques

Un audit de niveau 2 inclut l'audit de niveau 1 , mais comprend également des calculs énergétiques plus détaillés et une analyse financière des mesures de conservation de l'énergie recommandées. L'analyse financière ou l'analyse des coûts du cycle de vie fournit au propriétaire une compréhension complète de la rentabilité de la mise en œuvre de mesures  spécifiques. Les factures de services publics sur une période de 24 à 36 mois sont requises pour permettre à l'auditeur d'évaluer les structures tarifaires de l'énergie/de la demande et les profils de consommation de l'énergie. Un audit de niveau 2 identifie toutes les mesures d'économie d'énergie appropriées pour l'installation compte tenu de ses paramètres d'exploitation. Une analyse financière détaillée est effectuée pour chaque mesure en fonction des estimations des coûts de mise en œuvre, des économies de coûts d'exploitation spécifiques au site et des critères d'investissement du client. Des détails suffisants sont fournis pour justifier la mise en œuvre du projet.

 

Niveau 3 - Analyse détaillée des modifications à forte intensité de capital

Ce niveau d'analyse technique se concentre sur les projets potentiels à forte intensité de capital identifiés dans l'analyse de niveau 2 et implique une collecte de données de terrain plus détaillée ainsi qu'une analyse technique plus rigoureuse. Il fournit des calculs détaillés des coûts et des économies du projet avec un niveau de confiance élevé requis pour les décisions d'investissement majeures. Il complète l'audit de niveau 2 en fournissant un modèle dynamique des caractéristiques d'utilisation de l'énergie à la fois de l'installation existante et de toutes les mesures de conservation de l'énergie identifiées. Le modèle de bâtiment est calibré à l'aide des données réelles des services publics pour fournir une base de référence réaliste par rapport à laquelle calculer les économies d'exploitation pour les mesures proposées. Une attention particulière est accordée à la compréhension non seulement des caractéristiques de fonctionnement de tous les systèmes consommateurs d'énergie, mais aussi des situations qui provoquent des variations de profil de charge tant sur une base annuelle que quotidienne. Les données existantes des services publics sont bonifiées par un sous-comptage des principaux systèmes consommateurs d'énergie et la surveillance des paramètres de fonctionnement du système.